La Fondation, de nouveau labellisée

label_afnor

Ce label est décerné à la FLS par AFNOR Certification pour 3 ans.

 

A l’issue d’une évaluation de deux jours, AFNOR Certifications a renouvelé le label « Gouvernance et Gestion Responsable » de la FLS. Gage de transparence, cette démarche d’amélioration continue tient à cœur à l’ensemble des personnes engagées dans la FLS, salariés et administrateurs en premier lieu. Topo.

Qu’est-ce que ce label ? 

En quelques mots, AFNOR Certification propose aux personnes morales de se faire reconnaître par des signes de qualité, certifiant des systèmes de services, des process, ou encore de management. Vous connaissez sûrement les marques de confiance à forte notoriété telles que NF, ISO ou encore l’Ecolabel européen ? 

Conscient d’un besoin de marque de confiance dans le secteur caritatif, AFNOR Certification a également développé un label il y a quelques années, intitulé « Gouvernance et gestion responsable« . La FLS a fait partie des premiers organismes à but sans lucratif labellisés, souvenons-nous du renouvellement en 2013.

UNE évaluation régulière

La FLS met  un point d’honneur à évaluer régulièrement ses process. L’évaluation annuelle, découlant de cette labellisation, permet une remise à plat régulière de processus internes et externes. Garantie d’optimisation interne, de performance et d’efficience, cette évaluation permet une démarche d’amélioration continue pour notre structure. 

Pourquoi s’engager dans une démarche volontaire ? C’est là une responsabilité que chaque personne engagée auprès de la FLS porte, salariés comme administrateurs. La Fondation se doit d’assurer une gestion saine tout autant auprès des donateurs que des professionnels qui nous font confiance : banques ; acteurs publics ; …

 



En 2013 : la labellisation AFNOR déjà fêtée par la FLS

 

UN RENFORCEMENT DE LA CONFIANCE

Selon les termes du cahier des charges du label « Gouvernance et Gestion Responsable » : 

La démarche de labellisation est l’opportunité pour les associations et les fondations qui le souhaitent de renforcer la confiance de leur public, de convaincre les indécis et de gagner en crédibilité en améliorant leur image. Le label doit également accompagner de façon pérenne les associations et les fondations en les situant dans une perspective dynamique de progrès en impliquant l’ensemble des acteurs de la vie de l’organisme.

Au-delà de la bonne utilisation des dons, subventions et prêts reçus au travers son rapport annuel et ses comptes publics, la FLS tient à témoigner avec ce label que chaque engagement financier, quelque soit le montant, a de l’importance. La gestion de nos fonds se doit d’être « saine et transparente ».


Exemple d'appel à don de la FLS

Exemple d’appel à don de la FLS, en décembre dernier

Agnès Bastien, directeur :

« Grâce à cette certification AFNOR, la FLS tient à démontrer un engagement fort en faveur d’une exploitation saine et responsable des ressources. C’est à cette seule condition que la Fondation pourra agir durablement en faveur de la cause qu’elle défend : mettre un toit sur la tête des plus fragiles »

La prochaine évaluation externe aura lieu courant 2017. D’ici là, vous pouvez retrouver en détails ce que fait la FLS avec vos dons ; notre rapport annuel, ou encore notre histoire. 

RETROUVEZ NOUS SUR LES RESEAUX SOCIAUX

Articles récents

Donner fait du bien !

En ce mois d’octobre, le don est à l’honneur, à la télévision, dans les salles de cinéma ou encore sur internet ! L’objectif ? Témoigner que le don apporte du bon non seulement aux bénéficiaires mais aussi aux donateurs eux-mêmes.

« Donner fait du bien, autant aux autres qu’à soi-même » se prend-on à constater sur le site internet de France Générosités www.donnerfaitdubien.org

 

Le don, c’est bon pour la santé

Au travers d’études scientifiques qualitatives, on découvre que le bonheur ne repose ni sur l’apparence, ni sur l’argent, mais bien sur le fait de donner ! Cet engagement de soi aide à lutter contre le stress, fait aimer la vie, accroît le sentiment de bien-être… 

Françoise Sampermans, Présidente de France Générosités, le partage :

« [Les Français] restent très mobilisables si on leur explique les besoins des organismes d’intérêt général. C’est le cas des dons en nature qui fonctionnent très bien. Enfin, la France compte 16 millions de bénévoles. C’est énorme. »

Ainsi, vous vous demandez peut-être quel type de donateur vous êtes ? Engagée et convaincante comme Angelina Jolie ? Drôle et persévérant comme Omar Sy ? Un test de personnalité est en ligne ce mois d’octobre pour le découvrir, et révèle bien des surprises !

 



Et si vous vous mobilisiez pour la FLS ? 

Nos vidéos « Bâtissons ensemble le bonheur les uns des autres  » témoignent avec justesse de la volonté de la FLS de transmettre tout l’apport que le don apporte, aux autres comme au donateur. Autour de la FLS, nous sommes tous des « bâtisseurs de bonheur ». D’ailleurs, une donatrice témoignera d’ici quelques jours de l’apport pour elle qu’a eu son premier don à la FLS, de cette sensation de participer à quelque chose d’utile ! 

Et comme le partage Armand, logé par la FLS depuis 1 an, récemment interviewé dans notre vidéo « Histoires de familles logées » :

Je suis prêt à être un grand bénévole de la FLS. Parce que quand on reçoit, il faut donner à cœur ouvert ! »

 

Alors, faites le pas : faites un don à la FLS !

RETROUVEZ LA FLS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Articles récents

Maison de Versailles : les travaux commencent !

Ca  y est, depuis quelques jours, les travaux ont commencé ! Le compte à rebours commence avant l’emménagement d’Anthony, de Louis, de Paul-Marie, … Zoom sur les avancées de la Maison Jean-Paul II, au travers l’interview de l’architecte du projet, Sylvain Boureau. 

Comment avez-vous connu le projet ?

Tout simplement, j’ai répondu à un appel lancé par la FLS. J’ai tout de suite été très enthousiasmé par ce projet, par cette maison. Quand ma candidature a été retenue, cette formidable aventure a commencé. De là a débuté ma belle découverte des Maisons de Vie et de Partage d’une part, et de la Maison Jean-Paul II d’autre part.

 

Pourquoi avoir candidaté pour porter avec la FLS les travaux de cette maison ?

Concrètement, je suis engagé dans la sphère associative, depuis maintenant 4 ans et demi. En tant que bénévole, je participe à des maraudes, avec cette impression d’apporter quelque chose à des personnes qui se sentent exclues.  L’aide tient à si peu: un sourire, un regard, un café partagé … Cet engagement mené parallèlement à ma vie professionnelle, m’apporte beaucoup.

J’ai vu dans ce projet le moyen d’abolir cette frontière entre mon univers professionnel et mes engagements. Le moyen d’être au service, tout en apportant mes compétences. Le moyen d’être utile aux autres, tout en faisant ce que je sais faire de mieux : mon métier. 

 

Il y a quelques jours, avant les travaux, les jeunes étaient heureux de visiter la Maison Jean-Paul II !



Octobre 2015 : le partenariat sur Versailles se concrétise




La Maison Jean-Paul II en détails

Ainsi, pouvez-vous nous expliquer ce qui vous plaît tant dans ce projet ?

Jusque-là, je suis habitué aux projets de logement sociaux dits « classiques ». Il m’a fallu déjà me familiariser au concept de la Maison Jean-Paul II, c’est un cas de figure inédit pour moi. En effet, elle a la particularité d’être à la fois une maison de type familial, accessible aux personnes handicapées, et un logement social.

C’est aussi quand j’ai participé à la fête des 10 ans de l’association partenaire que j’ai perçu toute la joie de ce projet. La rencontre des bénévoles autour des jeunes, mais aussi, et surtout, des jeunes garçons trisomiques du groupe d’amitié, a eu un effet très positif pour moi. L’impression de contribuer à quelque chose de plus grand qu’un simple bâtiment…  Je contribue à l’émergence d’une nouvelle Maison de Vie et de Partage !

Considérez- vous cette maison comme étant un projet innovant ?

Oui totalement ! Il ne s’agit ni d’un foyer, ni d’une clinique, ni d’un hôpital qui ont des configurations standardisées– avec des chambres identiques par exemple. Ce lieu n’est pas médicalisé, au contraire, c’est tout l’inverse : c’est une maison à caractère familial, dans laquelle les résidents vivent ensemble, en toute bienveillance certes mais aussi en toute sécurité.

Ma mission consiste donc à faire qu’au-delà des murs créés, tous les résidents se sentent chez eux. Que toutes les personnes invitées dans cette maison se sentent bienvenus ! Un gros travail a donc été fait avec la FLS et l’association partenaire pour rendre les lieux partagés accueillants : cuisine ; salon ; mais aussi la buanderie ; le garage ; …

Ce que j’apprécie particulièrement également, c’est la localisation au cœur de la ville de la Maison. Je sais qu’Anthony ira travailler à pieds, que Pierre-Marie se rendra à son ESAT en transports communs, … Cette mobilité pour les jeunes, c’est une grande valeur ajoutée des Maisons de Vie et de Partage, je suis admiratif de ce que la FLS fait pour en ouvrir toujours plus.

Et maintenant … quelles sont les étapes de votre mission ?

Plusieurs actions sont nécessaires de mon côté pour mener à bien un tel projet, en tant que maître d’ouvrage de l’opération immobilière. J’ai eu tout d’abord la première tâche de réaliser des plans qui répondent aux besoins répertoriés par la FLS, sur la base de ce que souhaitaient les parents porteurs du projet.

Il fallait y conjuguer les règles administratives propres aux logements sociaux tout en apportant, dans les plans et projections architecturales, une réponse adaptée et innovante aux besoins des futurs habitants. Il s’agissait pour moi d’un vrai défi, et je suis heureux du travail accompli. Par exemple, visiter la Maison Saint-Joseph, accueillant depuis 10 ans 7 jeunes filles trisomiques, m’a également familiarisé avec le format familial du projet.

Une fois ces plans validés et l’entrepreneur trouvé, la conduite de travaux commence ces jours-ci, en ces premiers jours d’automne. Dans ce cadre, il est enthousiasmant de coordonner ces travaux, qui vont durer plusieurs semaines.

J’ai hâte de voir cette maison finie, de voir les premiers emménagements d’Anthony, de Louis, de Paul-Marie, de faire la fête avec eux et surtout, d’être accueilli, un jour, chez eux, à déjeuner.

 

Un grand merci à Sylvain Boureau d’avoir répondu à nos questions.
Désireux d’en savoir plus sur ses réalisations ? De rentrer en contact ? www.studiosba.fr




« Devrait-il, pour autant, ne pas avoir son chez-lui ? » La maman d’Anthony témoigne pourquoi la Maison Jean-Paul II est importante

RETROUVEZ-NOUS SUR LES RESEAUX SOCIAUX

Articles récents

Atelier « Les économies d’énergies »

Moments conviviaux, les ateliers de la FLS ont vocation à permettre la rencontre entre nos familles logées, tout en les responsabilisant. Le thème de la semaine dernière : ces petits gestes à adopter pour faire des économies d’énergie. Zoom sur certains d’entre eux.

03-atelier

01-economies-eau

02-carte

DES GESTES A ADOPTER, AU QUOTIDIEN, CHEZ SOI

La dizaine de familles logées a appris par exemple que, lorsqu’un robinet d’eau fuyait, c’était en moyenne 165€ par an en plus sur sa facture. Ou encore que les appareils en veille représentent quasi 40% de la facture d’électricité. 

Avec ces quelques chiffres, la prise de conscience est omniprésente : les familles logées veulent savoir comment faire, comment changer les choses. Bref, comment adopter des gestes éco-responsables, au quotidien, chez soi. Et grâce aux bons conseils de l’Association Nouvelles Voies, et aux cartes pédagogiques de la FLS, quelques pistes sont identifiées, au grand plaisir des bénéficiaires !

05-asma

Asmaé, de l’Association Nouvelles Voies, a contribué à l’animation de cet atelier : merci !

image6

Cet atelier a été préparé à partir d’études du Ministère du Logement. Vous aussi, découvrez si vous avez les bons réflexes chez vous !

 

PEDAGOGIE ET RESPONSABILISATION

« J’apprécie cette initiative, j’en suis ressortie avec des idées que je n’avais pas avant« . Nadia est repartie comblée de l’atelier.  Ce travail pédagogique sur l’entretien et les économies d’énergie met en avant la mission de responsabilisation des familles que s’est fixée la FLS.

Au-delà de cet apprentissage qui a enrichi nos familles, un des fruits dont la Fondation est la plus fière de cet atelier est sans doute la création de lien. Un lien qui se renforce d’abord entre notre équipe FLS et nos familles. Mais aussi un lien qui se créé entre les familles elles même : échanges et discussions durent plus d’une heure à l’issue de l’atelier.



RETOUR SUR NOTRE ATELIER DE JUIN



04-bekombo

Merci à Armand, bénéficiaire FLS, de sa mobilisation en tant que bénévole dans l’organisation de cet atelier 



Qu’est-ce que la gestion locative adaptée ?




Qui sont nos familles logées ?




Histoire de locataire

RETROUVEZ-NOUS SUR LES RESEAUX SOCIAUX

Articles récents


Histoire de locataire !

Il y a quelques jours, une convention a été signée avec l’association Espérance Hauts-de-Seine. La bénéficiaire ? Madame A.* qui habite Clichy-la-Garenne (92). Exemple concret des actions de gestion locative adaptée et personnalisée à la FLS.

 

Madame A, une personne logée, en difficultés

Cela faisait plusieurs années que Madame A vivait dans un logement de la FLS.  Et, quand l’équipe de gestion locative a repéré des signes de souffrance psychique, elle s’est mobilisée. Beaucoup d’acteurs rencontrés, beaucoup de dos tournés, beaucoup de demandes d’aide refusées. 

Ce n’est pas sans compter sur le dynamisme de la FLS. Effectivement, notre vocation consiste à loger des familles fragiles, et également à veiller sur leur responsabilisation progressive. A être attentif. Et cette motivation sans faille nous a poussé à rencontrer l’association Espérance Haut-de-Seine.


Une oreille attentive

Aujourd’hui, grâce à Espérance Haut de Seine (EHS), nous avons trouvé la solution logement/accompagnement qui convenait à Madame A. La condition essentielle : l’enthousiasme de Madame A. à être actrice de ce projet ! « L’association a été vraiment gentille avec moi dès la première rencontre, je leur ai fait confiance très vite ». 

Avec cette première pierre posée, somme toute indispensable, comment avancer ? La FLS et EHS se sont réunis, re-réunis, jusqu’à la semaine dernière : la signature du bail  en logement dit passerelle avec EHS, permettant à Madame A. de rester aussi longtemps qu’elle le souhaite dans son logement, avec en plus, une veille personnalisée d’EHS.  

Ainsi qu’en témoigne Jean-Philippe Sorriaux, directeur d’EHS : « avec la Fondation, nous poursuivons des objectifs communs » avant de poursuivre : «il y avait un partenariat naturel qui se présentait ». 

Et avec des moyens d’actions différents, cette complémentarité oeuvre à la création d’un accompagnement personnalisé, à taille humaine et adapté.

Une inspiration ? 

Avec ce projet, nul doute que Madame A. souhaite nous témoigner sa joie. « Je suis très contente de pouvoir rester dans ce logement, je connais tout le monde autour maintenant, vraiment merci ! » nous disait-elle hier. 

Il est vrai qu’avec de telles actions, la FLS témoigne de son action personnalisée, de son souhait à la responsabilisation de nos familles logées. Et pourquoi pas peut-être inspirer d’autres acteurs à identifier de telles solutions personnalisées, pour des personnes en souffrance psychique ? En France, ce sont 2 millions de personnes (Source : Clubhouse France) qui vivent avec un trouble psychique grave. Et cette initiative témoigne qu’il est possible d’agir.  

 

* Nous faisons le choix de ne pas indiquer le prénom de Madame A. , afin de préserver son identité. Merci à vous de votre compréhension ! 

RETROUVEZ-NOUS SUR LES RESEAUX SOCIAUX

Articles récents


Urgence-réfugiés : leur rentrée !

Voici l’histoire d’Ovilya, logée par la FLS depuis 9 mois, en Essonne. En 2014, elle et sa famille ont du quitter leur maison. Leurs biens. Dans cette vidéo, nos premiers bâtisseurs de bonheur témoignent et partagent leurs sourires.

 

QUELQUES MOIS PLUS TARD

Souvenez-vous, Ovilya fait partie des 12 personnes qui ont bénéficié du projet « Urgence-réfugiés ». Près d’une cinquantaine de donateurs se sont mobilisés pour que 5 familles venues d’Irak s’installent dans des logements en Essonne (91).

Aujourd’hui, quelques mois après leur installation, Ovilya nous a reçu dans son appartement, et témoigne de ses défis, et de la joie de voir ses enfants aller à l’école. Son français est en progrès, elle recherche des cours à proximité du logement.

Deux étages plus bas, Jinane et sa mère nous ont reçu chez elles, avec petits gâteaux et grands sourires. D’une trentaine d’années, Jinane s’est inscrite à la piscine récemment, pour aller à la rencontre du quartier.

 

 

 




SOUVENONS-NOUS, EN OCTOBRE 2015 … UNE MOBILISATION EXEMPLAIRE





VOIR LE TEASER

UNE VIDÉO « BÂTISSEUR DE BONHEUR »

Depuis quelques jours, nous avons lancé une démarche vidéo. Dans quel but ? Rappeler que son combat est intemporel. Continuer d’éveiller les consciences. Ne pas se reposer. 

« Tant qu’il y aura sur la terre un innocent qui aura faim, qui aura froid, ou qui sera persécuté ; tant qu’il y aura sur la terre une famine évitable ou une prison arbitraire, ni vous, ni moi nous n’aurons le droit de nous taire, ni de nous reposer », interpellait Raoul Follereau.

 

Prochaine vidéo : jeudi 22 septembre prochain !

RETROUVEZ-NOUS SUR LES RESEAUX SOCIAUX

Articles récents


Batisseurs-FLS

Bâtissons le bonheur les uns des autres

Au travers de vidéos courtes, engagées et enthousiastes, la FLS partagera tout le deuxième semestre 2016 la joie des personnes impliquées dans ses projets.


slide-batisseurs

Une vidéo diffusée toutes les 2 semaines

Avec ces partages, la FLS veut rappeler que son combat est intemporel :

« Tant qu’il y aura sur la terre un innocent qui aura faim, qui aura froid, ou qui sera persécuté ; tant qu’il y aura sur la terre une famine évitable ou une prison arbitraire, ni vous, ni moi nous n’aurons le droit de nous taire, ni de nous reposer », interpellait Raoul Follereau.

L’objectif ? Continuer d’éveiller les consciences. Ne pas se reposer. 

Plus de 50 participants

Entre les bénévoles, les salariés, les partenaires et les familles logées, ce sont plus de 50 participants qui témoignent de leur volonté à bâtir le bonheur les uns des autres. Volonté qui fait de la FLS un acteur unique du logement pour les plus fragiles.

Tous ensemble, au sein de la FLS, ils bâtissent le bonheur les uns des autres. 
Et, comme le rappelait Raoul Follereau pour chaque bâtisseur d’espérance :
« DEMAIN AURA LEUR VISAGE ! »

Rejoignez la FLS sur les réseaux sociaux

Articles récents

Rambouillet

La Maison de vie de Rambouillet se construit

« De quoi avons-nous le plus besoin au monde ? Ce n’est pas d’être normal, mais d’être aimé et que quelqu’un croit en nous » nous dit Jean Vanier, fondateur de la Communauté de l’Arche et de Foi et Lumière. Croire en la fragilité : voici le pari que  fait la FLS depuis près de 30 ans. Ainsi, prendront vie d’ici fin 2016 les premières Maisons de vie et de partage.


Le lieu de vie de Rambouillet, sera l’une des première maison de vie et de Partage de France. Et c’est lArche Aigrefoin qui sera notre partenaire sur ce projet.

Située en centre ville historique de Rambouillet, à proximité d’ infrastructures de transports, cette Maison de vie est de partage en copropriété ordinaire est une illustration de notre engagement à inclure les plus fragiles. A contre-courant des institutions, la FLS souhaite offrir aux 10 futurs résidents handicapés mentaux de ce lieu l’opportunité d’avoir leur chez eux, une vie normale, et ainsi réaliser leur projet de vie, ici à Rambouillet !

Situés rue Sadi-Carnot cette Maison de vie offrira un cadre de vie agréable! En effet le cœur de ville Rambouillet allie animation et tranquillité...

Située rue Sadi-Carnot, cette Maison de vie offrira un cadre de vie agréable aux futurs résidents. En effet le cœur de ville de Rambouillet allie animations et tranquillité

DSC_0280

Balades, et activités en plein air au programme pour nos futurs résidents! La Maison de vie se situe à 5 minutes à pied du somptueux parc de Rambouillet.

 

La maison de vie et partage de Rambouillet ouvrira  en fin d'année 2016

La maison de vie et partage de Rambouillet ouvrira en fin d’année 2016! Soutenez nous!

 

 

 A l’image de notre combat en faveur de l’inclusion des plus fragiles, les travaux de cette maison avancent. Et nous accueillerons les résidents d’ici quelques mois. Dans cet appartement partagé, personnes handicapées et valides partageront leur richesses et bâtiront le bonheur les uns des autres

 


Quotidiennement, les bénévoles, professionnels et donateurs, qui constituent la famille FLS construisent ensemble ce projet de Rambouillet… Merci à eux !

DSC_0134


La FLS est avant tout une famille : faites en partie, soutenez-nous !
Retrouvez le témoignage de la mère d’Anthony: futur résident d’une Maison de vie et de partage!
En 2015 vos dons ont un impact: Constatez les fruits de votre soutien à la FLS!

REJOIGNEZ LA FLS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Articles récents

fondation-somfy

Bon anniversaire à la fondation Somfy!

Souvenez-vous… en 2015, 5 familles de réfugiés ont pris un nouveau départ dans des logements de la FLS . Ceci n’aurait pas été possible sans vos soutiens via la collecte en ligne, sur la plateforme Les Petites Pierres  portée par la Fondation Somfy. Aujourd’hui, cette fondation engagée fête ses 5 ans.

 


 

Pour cette occasion, c’est la fondation Somfy qui nous a fait un cadeau, en animant un atelier dit « MakeSense » au profit de la FLS.

Des membres de notre équipe et une dizaine de salariés du groupe Somfy intéressés par nos projets ont réfléchi ensemble au plan de duplication des Maisons de vie de partage

 

 

La fondation d’entreprise Somfy est un acteur incontournable du mal logement. Depuis sa création, elle a soutenu pas moins de 80 projets via la collecte de la plateforme LesPetitesPierres.

La fondation d’entreprise Somfy est un acteur incontournable du mal logement. Depuis sa création, ce sont  80 projets  soutenus via la collecte de la plateforme LesPetitesPierres qui ont été réussis.

Au milieu du village d’associations créé pour l’occasion, l’équipe de la FLS a présenté aux collaborateurs du groupe Somfy ses projets.

Au milieu du village d’associations créé pour l’occasion, l’équipe de la FLS a présenté aux collaborateurs du groupe Somfy ses projets.

Une journée de mécénat de compétence 

« Par cette journée, la Fondation Somfy souhaitait aller au-delà du soutien financier qu’elle apporte à ses structures partenaires via la collecte en ligne. Il s’agissait pour nous d’apporter des outils de développement à nos associations partenaires, et d’impliquer les collaborateurs du groupe dans des projets qui font sens à leurs yeux… Une journée de partage entre le milieu associatif et le monde de l’entreprise en somme. »

Bérangère Martinel, Fondation Somfy.

 

Image aujourd’hui 13-25-27

Qu’est-ce qu’un atelier MakeSense ?

 

Concept venu du Japon, il consiste à réunir, sur un temps donné, des personnes venus de tous horizons  les SenseMakers  afin qu’elles réfléchissent à un défi. Dans un premiers temps chacun répond à la question posée de façon spontanée, en notant ses idées sur un post-it et en les plaçant sur un espace commun. Ils sont supervisés pendant leur réflexion par une personne qui a une meilleure connaissance du sujet- le gangster!

 

Petit à petit les questions se peaufinent, des synergies entre des idées individuelles se dessinent, pour aboutir à un projet commun.

somfy2

La table vide dans un premier temps…

La table vide dans un premier temps, se remplit peu à peu des idées de chacun.

…se remplit peu à peu des idées de chacun.

Après ce brainstorming, les collaborateurs du groupe Somfy se sont séparés en petits groupes afin de définir ensemble un projet.

Après ce brainstorming, les collaborateurs du groupe Somfy se sont séparés en petits groupes afin de définir ensemble un projet.

Et c’est l’heure des comptes rendus : chaque petit groupe expose sa réponse au défi.

Et c’est l’heure des comptes rendus : chaque petit groupe expose sa réponse au défi.

 

Ce jeudi 21 juillet, la magie a opéré.  Des collaborateurs enthousiastes ont apporté des pistes de réflexions sérieuses aux professionnels de la FLS concernant son plan de duplication

Ces post-it ont, à l’image des petites pierres, bâti quelque chose de grand et contribueront au développement des Maisons de vie et de partage

 

Merci à tous !

Remise de la boite à idées par l'équipe de la Fondation Somfy et le gangster à l'équipe de la FLS.

Remise de la boite à idées par l’équipe de la Fondation Somfy et le gangster à l’équipe de la FLS.


La FLS est avant tout une famille : faites en partie, soutenez-nous !
Retrouvez prochainement nos familles de réfugiés logées : dans note série de vidéos  » Bâtissons ensemble le bonheur les uns des autres »!
En 2015 vos dons ont un impact: Constatez les fruits de votre soutien à la FLS!

REJOIGNEZ LA FLS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Articles récents

La Gestion Locative Adaptée, point fort de la FLS

« Ce n’est pas les immeubles qu’il faut réinsérer au cœur des villes, mais les familles ». Il y a 28 ans, ces mots d’André Récipon fondaient  l’action de la FLS, et sont aujourd’hui plus que jamais au cœur de notre engagementChaque famille a ses particularités, ses difficultés, ses atouts, ses craintes et ses aspirations.  C’est à l‘inclusion de chacune d’entre elles que nous travaillons, en mettant en place la gestion locative adaptée. Prendre en compte les parcours et accidents de vie de nos familles logées : le secret de notre réussite.


Un bailleur à taille humaine20160628-atelierDalo (24)

La  Fondation tient à accompagner tous ses locataires dans un souci de responsabilisation et d’autonomisation. L’objectif ? Qu’ils soient acteurs de leur devenir, le logement étant un moyen clé d’y parvenir

Finalement, comment décrire la gestion locative adaptée ? Un facilitateur dans la relation locataire/ bailleur, en vue de responsabiliser, soutenir, et accompagner face aux éventuelles difficultés. Telles sont les missions dans lesquelles s’engagent la FLS.


20160628-atelierDalo (46)
Exemples d’actions :

  • Partenariat entre la FLS et l’ARS 95 : les travailleurs sociaux de cette association accompagnent quelques-unes de nos familles logées leur proposant des solutions adaptées à chaque situation.
  • La réalisation d’ateliers au sein de la Fondation notamment sur les recours possibles en matière de demande de logement social, sur le savoir habiter, …
  • Ecoute et empathie : prévention des impayés, accompagnement pour les problèmes techniques, conseils et écoute en matière de procédures administratives concernant le logement.
  • Et bien d’autres encore lors de l’attribution du logement, de l’emménagement, … 

 

 

 

 Une équipe de professionnels engagés 

20160628-atelierDalo (43)

« Le bonheur, c’est d’abord le bonheur des autres » (Raoul Follereau) Ou comment résumer en une phrase l’engagement de l’équipe de professionnels de la FLS.

« La relation avec les locataires est différente lors des ateliers par exemple et nous permet de sortir du cadre strictement de devoir et obligation entre bailleur et locataire », témoigne Marie-Laetitia Claudon, responsable de la gestion locative à la FLS.

La gestion locative adaptée va au-delà de la gestion locative proposée par un bailleur classique. En plaçant ses valeurs au cœur de ses actions  la Fondation fait la différence dans ses relations avec les familles logées,  la prise de contact mais aussi dans la posture des professionnels qui y travaillent.

La FLS est un pilier permettant aux personnes de se reconstruire via le logement, sans négliger l’humain, les besoins et aspirations de chacun. Soutenez nos familles logées!

 


La FLS est avant tout une famille : faites en partie, soutenez-nous !
Atelier sur la demande de logement social : retrouvez un autre témoignage de notre accompagnement des familles logées .
En 2015 vos dons ont un impact: Constatez les fruits de votre soutien à la FLS!

Articles récents